Tourisme & Voyages » Tourisme » Visiter la Côte d’Ivoire en 7 jours

La Côte d’Ivoire est l’un des pôles d’attraction de l’Afrique de l’Ouest. Le pays des éléphants et du cacao est géant par la taille mais aussi par l’histoire et le patrimoine. En 7 jours, nous avons parcouru quelques endroits incontournables du pays. Découvrez tout sur ce périple.

Préparatifs du voyage

Bien réussir un voyage, c’est déjà bien le préparer. Tout a donc commencé par les formalités administratives. En tête de liste, les courses pour l’obtention du visa. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’obtenir son visa pour la Côte d’Ivoire n’est rien de bien protocolaire quand on sait à qui s’adresser.

On a le choix entre le visa Côte d’Ivoire  sur passeport et l’e-visa Côte d’Ivoire. Le dossier d’obtention varie d’un type de visa à un autre. Quoi qu’il en soit, le document de grande valeur vous est délivré entre 3 et 6 jours. Il vous donne libre accès au pays pendant 90 jours pour faire du tourisme, des affaires, des études ou des soins médicaux.

Jour 1 : Cap sur Abidjan

Notre e-visa Côte d’Ivoire empoché, cap sur ce qui passe pour la porte d’entrée aux pays des éléphants : Abidjan. Entre Paris et Abidjan, il faut compter environ 6h heures de vol. Les 4.882 km qui séparent la capitale française de la ville la plus célèbre de Côte d’Ivoire furent enjambés assez vite.

L’atterrissage à l’aéroport international Félix Houphouët Boigny se passa sans incident. Le chaleureux accueil qui y est réservé aux voyageurs confirme que le sens d’hospitalité des Ivoiriens n’est pas une légende.

Jour 2 : Visite guidée dans Abidjan

La réputation de ville chic et mouvementée de la capitale économique de la Côte d’Ivoire n’est pas volée. Abidjan tient son rang de ville vitrine du pays. La cathédrale d’Abidjan est la première curiosité de la mégapole. La bâtisse érigée en 1985 est une merveille architecturale pensée par l’Italien Aldo Spirito. Notre tournée nous a ensuite amenés au Parc du Banco, un bijou national de 3000 hectares, parfait pour la randonnée entre les arbres d’acajou et de banco.

Le Centre artisanal de la ville situé à Betry nous a ensuite accueilli avec ses masques, poteries, statuettes et autres chefs-d’œuvre de l’artisanat ivoirien. Bain de foule ensuite dans les artères du marché d’Adjamé où denrées alimentaires et pagnes riches en couleurs se partagent les étagères. Le jour 2 s’est terminé par une soirée détente sur la plage de Vridi.

Découvrir Abidjan

Jour 3 : Tournée de Bassam

Une demi-heure depuis Abidjan nous aura suffi pour rejoindre Bassam, la ville aux paillotes. Petite leçon d’histoire au quartier France avec ses maisons coloniales. Ce fut aussi l’occasion d’admirer ce qui se fait de plus beau en termes d’art africain au marché artisanal de la ville. Il ne fallait surtout pas rater le vieux phare de Tapéwo.

Notre visite s’est prolongée par une balade en pirogue sur les eaux la majestueuse lagune de Bassam. La journée va se confondre à la nuit agitée et joyeuse de Bassam. Nous avons passé d’agréables moments au No Limit, la boîte de nuit la plus grande d’Afrique de l’Ouest.

Jour 4 : Escapade à Assinie

Le paradis du farniente et des cocktails nature n’est situé qu’à environ 60 km de Bassam. Assinie est l’endroit de détente par excellence. De longues plages de sable fin encadrées par la lagune et la mer nous y attendaient. Plaisir assuré sur cette île paradisiaque bondée de complexes 5 étoiles.

Jour 5 : Virée sur Yamoussoukro

Une grande ville peut en cacher une autre. Abidjan a beau être la plus renommée, Yamoussoukro demeure la capitale incontestée du pays. 3 heures de route permettent de rallier Yamoussoukro depuis Abidjan. Notre visa Côte d’Ivoire en poche, nous avons sillonné sans être inquiétés les grandes écoles de la capitale, visité le barrage Kossou et le lac aux caïmans. La majestueuse basilique de Yamoussoukro était le monument à ne rater sous aucun prétexte. Pari gagné.

Jour 6 : Retour à Abidjan

On ne résiste jamais longtemps à l’appel insistant de la ville d’Abidjan. Après nos escapades dans d’autres contrées du pays, nous avons regagné Abidjan, pour achever ce qu’on avait commencé : la visite de la mégapole abidjanaise qui a toujours un nouveau lieu à faire découvrir. Au menu de ce sixième jour : immersions dans les quartiers hétéroclites d’Abidjan.

Du matin au soir, nous avons flâné dans les rues de Bingerville, visité le musée Combes et la ferme Normandia. Ce fut l’occasion d’humer du bon air au jardin botanique. Le soir a servi à la tournée des maquis et restau d’Abidjan. Ambiance zouglou et coupé décalé, odeurs de grillades de poulets dans toutes les rues.

Jour 7 : Grasse matinée et retour en France

La Côte d’Ivoire ne peut se visiter en 7 jours. C’est trop peu de temps pour découvrir les merveilles que cache ce pays chaud, dynamique et pur. Le séjour touristique est cependant arrivé à son terme. Il fallait faire ses valises et regagner la France, avec la promesse de renouveler son visa Côte d’Ivoire et de revenir très vite au pays du cacao et des éléphants.

Visiter la Côte d’Ivoire en 7 jours